Peut-on prédire la variabilité spatio-temporelle des communautés bentho-démersales de la baie de Vilaine ?

Anik Brind’Amour1 et Hervé Le Bris2

1 Ifremer, Département Ecologie et Modèles pour l'Halieutique, Rue de l'île d'Yeu, B.P. 21105, 44311 Nantes Cedex 03, France.  Courriel : Anik.Brindamour@ifremer.fr
2 Agrocampus Ouest, Pôle Halieutique, UMR « Ecologie & Santé des Ecosystèmes », 65 rue de St Brieuc, B.P. 21105, 35042 Rennes Cedex, France.  Courriel : herve.lebris@agrocampus-ouest.fr

Les organismes estuariens-côtiers tout comme les organismes en général, présentent rarement des distributions aléatoires. Ils sont plus abondants à certains endroits et certaines périodes qu’à d’autres, arborant ainsi des structurations spatiale et temporelle sous forme de gradients, d’agrégats ou autres patrons. Cette structuration répond principalement à des facteurs environnementaux, des perturbations anthropiques éventuelles, d’un côté, à des exigences physiologiques (ou écologiques) et des interactions biologiques d’un autre.  Considérant que les études spatio-temporelles des communautés estuariennes-côtières sont généralement réalisées sans réplication, l’analyse directe de l’interaction espace*temps n’est que très rarement (voire même jamais) testée. Or, l’étude et la quantification de cette interaction revêtent une importance capitale dans la compréhension de ces écosystèmes et dans la prédiction de leur évolution en réponse au différentes pressions anthropiques auxquelles ils sont soumis. En se basant sur un suivi quasi-régulier en baie de Vilaine sur 7 ans et en utilisant une méthode portant sur la décomposition de l’espace et le temps en différentes échelles, nous avons identifié et testé la présence des patrons spatio-temporels des communautés ichtyologique et macrobenthique de cette baie. La comparaison de la distribution de ces communautés de même que la confrontation de leur distribution aux conditions environnementales ont été effectuées afin de déterminer quels étaient les facteurs structurants communs et respectifs aux deux communautés.