Les prix à la première vente du poisson comme indicateurs de segmentation du marché du poisson frais en France : études de cas

Mehdi Farajallah1, Muriel Travers2, Rémi Mongruel1, Olivier Thébaud1, Sophie Girard1

1 Ifremer, UMR AMURE, Département d’Economie Maritime
2 Université d’Angers



Des écarts de prix parfois importants sont souvent observés à la première vente pour la même espèce de poisson. Ces différences peuvent être liées aux caractéristiques des productions débarquées, en particulier la taille des poissons vendus, la présentation, ou la méthode avec laquelle ils ont été capturés, ces caractéristiques étant susceptibles de déboucher sur une différenciation de produits du point de vue de la demande. Dans ce cas, on peut s’attendre à ce que les différences de prix reflètent l’existence d’une segmentation du marché, les évolutions sur différents segments pouvant être analysées séparément. Mais les différences de prix peuvent aussi résulter de facteurs d’inertie dans l’ajustement des prix pratiqués en différents lieux et à différents instants sur un marché qui concerne le même produit. Dans ce cas, les prix devraient en principe avoir tendance à converger vers un prix unique.

L’objet de ce travail est d’apporter un éclairage sur le degré d’intégration des marchés à la première vente de plusieurs espèces importantes pour les flottilles françaises. Lorsqu’une segmentation apparaît, les facteurs expliquant l’existence et la persistance des écarts de prix enregistrés pour les mêmes espèces sont analysés. Les résultats ouvrent sur une discussion concernant les mécanismes de formation des prix aux débarquements, et les conséquences possibles de modifications dans la structure de la production des flottilles françaises.