Public-aided crises in the french fishing sector

MESNIL Benoît

IFREMER, Département EMH, BP 21105, 44311 Nantes cedex, France

L’exposé rappelle quelques grands épisodes de crises qui ont secoué la pêche française depuis les années 1970, et les met en perspective avec la trajectoire d’intensification du mode de production. Le secteur a bénéficié d’innombrables plans de soutien et aides conjoncturelles, souvent en réponse à la crise du jour, qui ont permis une « modernisation » spectaculaire de la flotte, au prix d’une explosion des frais financiers, et sans anticipation de possibles retournements de l’abondance des ressources, des prix du poisson ou des coûts d’exploitation. Ainsi, nombre de crises trouvent leur détonateur dans la disparité entre revenus possibles et des capacités de production renforcées à grands coups d’aides publiques « motivées par la précipitation, l’émotion et le clientélisme institutionnel qui nourrissent le ‘crise business’ dont se nourrissent les structures professionnelles » (H. Jeantet, Le Marin 30 mai 2008). Les diatribes contre les modèles des halieutes ne manquent guère. Il n’y a pas eu, en revanche, beaucoup de questions sur le modèle conceptuel de leaders professionnels qui ont piégé le secteur dans des montages financiers hasardeux, dans le même temps où les politiques se souciaient surtout d’éviter toute forme de jacquerie (sans grand succès). Si le secteur de la pêche française se contente du même type d’accompagnement démagogique que ces dernières décennies, il risque fort de continuer sa descente en vrille.