Quels indicateurs pour apprécier le rôle des AMP dans la gestion des pêches ?
 
Ph. Tous, R. Bailleux, A. Sidibé
 
 
Les espoirs fondés sur les AMP pour garantir l’avenir des pêches, par la préservation de la biodiversité et des fonctions des écosystèmes, sont croissants. Dans les pays en développement, où la pêche artisanale est vitale pour l’économie et la sécurité alimentaire, la gestion de ces AMP implique de plus en plus les différents acteurs, de l’Etat aux communautés locales, en passant par les scientifiques.
 
Apprécier les effets des AMP sur les ressources halieutiques, sur les modes de gestion des pêcheries artisanales et les politiques sectorielles, justifie de développer de nouvelles gammes d’indicateurs adaptés.
S’appuyant sur les indicateurs, rationnels et universels, conçus par les biologistes, notre démarche consiste à les compléter  par des indicateurs, forcément empiriques et spécifiques, qui peuvent être proposés par les usagers de la ressource. D'autre part, des indicateurs d’ordre socioéconomique et politique, qui peuvent aider les gestionnaires à améliorer leurs décisions seront définis et proposés.
 
Afin de concilier ces catégories d’indicateurs, nous proposons de combiner une analyse basée sur des critères scientifiques, et une évaluation de leur pertinence individuelle dans un contexte propre à chaque AMP. Il s’agit de considérer ces groupes d’indicateurs à différents niveaux :
- compatibilité (validité scientifique, perception locale, enjeu politique)
- transférabilité (traduction / vulgarisation réciproque ?)
- appropriation (validation / adoption) par les différentes parties prenantes
- faisabilité des systèmes de suivi (accomplissement des tâches, durabilité financière), etc.
 
Utilisant des approches itératives, nous proposons d’allier des réflexions d’experts à des enquêtes de terrain afin de converger vers un système d’indicateurs spécifique à chaque AMP capable d’être compris, accepté et suivi au moindre coût par les acteurs locaux, validé et intégré dans des modèles par les scientifiques, et reconnus par les gestionnaires et décideurs au niveau central.