Version françaiseEnglish Version

Site institutionnel d'Agrocampus OuestAGROCAMPUS OUEST

Pôle halieutique, mer et littoral

Fisheries and Aquatic Sciences Center

Olmos Maxime
maxime.olmos@agrocampus-ouest.fr
Tel : +33 2 23 48 54 56


Doctorant
Écologie halieutique


Activités

Poste acuel

Doctorant, UMR Écologie et santé des écosystèmes, Equipe de recherche Ecologie Halieutique

Recherche

Intitulé de la thèse
Réponse des populations de poissons aux changements de l’écosystème : Une approche par modélisation démographique appliquée au cas du Saumon atlantique à l’échelle de son aire de distribution.

Thème de recherche actuel
Encadrement : Etienne Rivot (UMR ESE, Rennes), Etienne Prevost (UMR Ecobiop, St Pée sur Nivelle), Marie Nevoux (UMR ESE, Rennes).

L'objectif majeur de ma thèse est de chercher à comprendre comment les activités humaines et le changement climatique impactent les écosystèmes aquatiques et les ressources qu'ils supportent. En particulier, ce projet a pour objectif d'étudier,par une approche macro écologique, le fonctionnement des populations de saumon atlantique (Salmo salar) à l'échelle de son aire de répartition. Le but est de pouvoir intégrer toute l'étendue des échelles d'espace et de temps associées aux différentes pressions anthropiques et environnementales, comme les forçages environnementaux à large échelle et l'exploitation par la pêche.

Cette thèse aborde alors les questions suivantes :
  • Quels sont les traits de vie (e.g., survie, âge moyen à maturation) les plus impactés, et comment quantifier les changements à différentes échelles d'espace. Les changements sont-ils généralisés à toutes les populations à l'échelle de l'aire de répartition ?
  • Quelle est la part relative des différents facteurs de pressions dans ces changements ? Les changements observés sont-ils une réponse à des modifications récentes de l'écosystème marin ?
Les outils de modélisation quantitative mobilisés pour répondre à ces questions font largement appel aux Modèles Hiérarchiques Bayésiens qui permettent :
  • de concilier les modèles démographiques complexes avec une approche statistique,
  • d’assimiler des sources d’informations variées pour tester différentes hypothèses sur les processus clés, estimer des paramètres et quantifier les incertitudes.

Collaborations

Nationales
  • INRA – UMR Écologie comportementale et biologie des populations de poissons, Saint-Pée sur Nivelle, France
  • ONEMA – Office Nationale de l’Eau et des Milieux Aquatique, France
Internationales
  • Department of Fisheries and Ocean, Canada
  • ICES Working Group on North Atlantic Salmon
Implication dans des projets de recherche et d'études
Sélection de publications récentes

Création et mise à jour du site Catherine Le Penven et Jérôme Guitton