Version françaiseEnglish Version

Site institutionnel d'Agrocampus OuestAGROCAMPUS OUEST

Pôle halieutique, mer et littoral

Fisheries and Aquatic Sciences Center

Randon Marine
marine.randon@agrocampus-ouest.fr
Tel : +33 2 23 48 59 01


Doctorante
Écologie halieutique


Activités

Poste actuel

Doctorante, UMR Écologie et santé des écosystèmes, Équipe de recherche Écologie Halieutique

Recherche

Intitulé de la thèse
Structuration spatiale et connectivité au sein d’une métapopulation de poisson marin : apport de l’approche multi-traceurs sur le stock de Sole commune de Manche Est
Thème de recherche actuel
Encadrement : Olivier Le Pape et Élodie Réveillac (UMR ESE, Agrocampus ouest Rennes)

Ma thèse s’intéresse à l’existence d’éventuelles sous-unités au sein du stock de Sole commune de Manche Est. Actuellement, l’évaluation et la gestion de ce stock suppose l’existence d’une population unique et homogène. Or, une mauvaise délimitation du stock et l’ignorance d’une éventuelle structuration interne peuvent mener à une évaluation biaisée de la croissance, de la productivité et de la mortalité naturelle et par pêche. Depuis quelques années, le stock de Sole commune de Manche Est apparait surexploité et des contrastes spatiaux de l’état de la ressource au sein de la Manche Est sont évoqués par les acteurs de la filière. L’amélioration des connaissances sur la structure spatiale du stock est alors nécessaire afin d’améliorer l’évaluation et la gestion du stock. Des études ont déjà permis de montrer une faible connectivité au sein de la Manche Est liée aux stades larvaires et juvéniles. En revanche, aucune étude n’a encore étudié la connectivité induite par les adultes.

L’objectif de ma thèse est donc de statuer sur le niveau de structuration interne du stock de Sole commune de Manche Est induite par le stade adulte. Pour cela, une approche originale basée sur la combinaison de multiples traceurs sera développée. Cette approche comprend l’utilisation de traceurs naturels (microchimie et morphométrie des otolithes), de traceurs génétiques (Single Nucleotid Polymorphism) et de marqueurs externes (Capture Marquage Recapture). Une étude de la pérennité des contrastes spatiaux des densités aux âges et de la croissance sera également réalisée. En croisant les résultats issus de l’utilisation de ces différents traceurs, il devrait être possible de (1) caractériser les contours des sous-unités et (2) de mettre en évidence l’existence, la phénologie et la direction des flux les interconnectant.

Collaborations

Ifremer Boulogne-sur-Mer, France

Création et mise à jour du site Catherine Le Penven et Jérôme Guitton