Version françaiseEnglish Version

Site institutionnel d'Agrocampus OuestAGROCAMPUS OUEST

Pôle halieutique, mer et littoral

Fisheries and Aquatic Sciences Center

Inventaire des zones fonctionnelles pour les ressources halieutiques dans les eaux sous souveraineté française

Structure interne du Pôle en charge du projet : Pôle halieutique

Date de début : 2016 / Date de fin : 2017

Financements : État – Ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer

Responsable(s) Agrocampus Ouest : Le Pape Olivier

Description:
Un ensemble d’engagements de l’état français (e.g. convention internationale pour la Diversité Biologique, 1992, directive européenne « Stratégie pour le milieu marin », 2008, stratégie nationale pour la création et la gestion des aires marines protégées, 2012) s’est concrétisé par la création d’une nouvelle catégorie d’Aire Marine Protégée dans le cadre de la loi Biodiversité, appelée « zone de conservation halieutique », dont la vocation était de préserver ou restaurer des zones fonctionnelles importantes pour le cycle de vie des ressources halieutiques. Dans ce contexte, le ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie a souhaité faire réaliser un inventaire de ces zones fonctionnelles dans les eaux françaises.

La première phase d’étude, préliminaire à cet inventaire, a visé à :

- définir les différentes catégories de zones fonctionnelles, suivant la fonction assurée par celles-ci pour le renouvellement des ressources halieutiques ;
- définir des critères permettant de qualifier l’importance d’une zone fonctionnelle au regard de l’intérêt particulier qu’elle présentait pour les ressources halieutiques ;
- proposer une méthode permettant de prioriser les zones fonctionnelles halieutiques d’importance, pour aider le processus de décision conduisant à établir des ZCH.

Pour chaque ensemble biogéographique français, la seconde phase de cette étude a eu pour but :

- d’identifier les informations disponibles, issues d’études antérieures, qui permettaient d’ores et déjà d’identifier ces zones fonctionnelles ;
- de réaliser un inventaire exhaustif des données, publiées ou non, permettant de réaliser dans un second temps l’identification des zones fonctionnelles pour les espèces et les secteurs pour lesquels ce travail d’identification et de quantification n’avait pas été réalisé au préalable ;
- d’identifier les besoins prioritaires en matière d’acquisitions de connaissances.

Le travail se poursuit désormais, avec la génèse de nouvelles cartes sur la base de données scientifiques disponibles, mais non traitées à ce jour.
Publications issues du projet :
Personnes du Pôle halieutique impliquées :
Partenaires :

Création et mise à jour du site Catherine Le Penven et Jérôme Guitton