Version françaiseEnglish Version

Site institutionnel d'Agrocampus OuestAGROCAMPUS OUEST

Pôle halieutique, mer et littoral

Fisheries and Aquatic Sciences Center

Perceptions et attentes des pêcheurs en Manche-est

Structure interne du Pôle en charge du projet : Pôle halieutique

Date de début : 2006 / Date de fin : 2006

Financements : Ifremer Nantes

Responsable(s) Agrocampus Ouest : Fontenelle Guy

Description:
Contexte :
Dans une démarche de gestion des activités halieutiques, les savoirs dont sont porteurs les marins pêcheurs, par leur richesse et leur diversité, peuvent livrer un grand nombre d’enseignements sur les écosystèmes et leur fonctionnement.

Objectif de l’étude :
Il s’agit d’analyser les perceptions et les attentes des professionnels d’un écosystème donné. La Manche-Est (ou zone CIEM 7d) a été choisie car elle représente une unité écologique dont l’échelle géographique n’est pas trop vaste.

Méthodologie :
Une enquête qualitative a été réalisée en 2006 en se basant sur des entretiens semi-directifs afin d’apprécier le système de référence de chaque personne interrogée. Cela consiste à l’amener à parler d’elle et de son parcours professionnel, en particulier sur sa vision de l’écosystème Manche Est (état actuel et état passé) ; la manière dont elle évalue et juge son état et son évolution passée ; sa vision du processus et des objectifs de gestion de la pêche ; sa réflexion prospective et comment elle voit l’avenir de l’écosystème Manche-Est. A la fin de chaque entretien, chaque personne dessine une carte cognitive dont le traitement est ensuite réalisé selon la méthodologie préconisée par Poignonec (2006).

Résultats :
Au total, 26 cartes cognitives exploitables ont été dessinées. Elles contiennent de 4 à 21 concepts.
Cette étude a permis d’appréhender la vision d’un panel de pêcheurs sur l’écosystème " Manche-Est ", ses facteurs constitutifs et leurs relations. Les personnes questionnées ont noté une diminution de la ressource depuis cinq à six ans et la présence de menaces diverses comme la pollution, la dégradation des fonds marins, et l’impact néfaste de certaines activités humaines.

Les indicateurs pris en compte par les pêcheurs interrogés sont proches de ceux que les scientifiques utilisent couramment. D’où vient alors la non-conformité entre les visions des pêcheurs et celles des scientifiques ? D’après les professionnels, il s’agirait surtout d’une divergence sur la manière d’évaluer les indicateurs. Ces derniers ne comprennent pas la façon dont sont menées les campagnes scientifiques. Ils ne nient pas la raréfaction des ressources mais la relativisent du fait des nombreuses alertes antérieures, de leur représentation des ressources comme éminemment aléatoires et cycliques, et de l’ensemble des facteurs naturels et anthropiques qui les influencent.
Publications issues du projet :
PRIGENT, M. ROCHET, M.-J. BERTRAND, J. CARPENTIER, A. COPPIN, F. DELPECH, J.-P. FONTENELLE, G. FOUCHER, E. MAHE, K. ROSTIAUX, E. TRENKEL, V., 2007. Comparing fishers perceptions and scientific descriptions of recent trends in the Eastern Channel ecosystem and fisheries.

PRIGENT, M. FONTENELLE, G., 2006. Perceptions et attentes des professionnels de Manche Est vis-à-vis de l'écosystème qu'ils exploitent. Rapport final du contrat d'étude IFREMER - Agrocampus Rennes, avril - septembre 2006 , 79 p.

Personnes du Pôle halieutique impliquées :
Partenaires :

Création et mise à jour du site Catherine Le Penven et Jérôme Guitton