Version françaiseEnglish Version

Site institutionnel d'Agrocampus OuestAGROCAMPUS OUEST

Pôle halieutique, mer et littoral

Fisheries and Aquatic Sciences Center

CHARM 3 :: Approche intégrée pour la gestion des ressources marines en Manche - Phase 3

http://www.charm-project.org

Structure interne du Pôle en charge du projet : Pôle halieutique

Date de début : 2009 / Date de fin : 2012

Financements : Europe (Programme INTERREG IVA)

Responsable(s) Agrocampus Ouest : Lesueur Marie


Description:

La Manche et le sud de la mer du Nord sont des mers depuis longtemps fortement anthropisées de longue date (pêche, tourisme et activités de loisirs, extraction de granulats marins, circulation maritime, zones portuaires, fret international, zones estuariennes dégradées, éoliennes off-shore, …), présentant des enjeux économiques considérables et soumises à une multiplicité d'utilisateurs ayant des intérêts fréquemment antagonistes. Malgré ces pressions, les ressources naturelles (halieutiques, conchylicoles, minérales) de ces zones suscitent bien des convoitises, au niveau national et européen. La demande sociétale, institutionnelle (UE, Etat et collectivités territoriales) mais aussi de sociétés civiles (pêcheurs, industriels, ONGs, …), pour analyser les réponses de l'écosystème et de ses ressources aux différents types de contraintes, dont le changement climatique, est très forte et ne cesse de croître.

Une connaissance approfondie de cette zone maritime est donc nécessaire afin de préserver ce fragile écosystème soumis à de fortes pressions anthropiques : de plus, il est essentiel que les pays riverains aient une vision commune de la gestion de cet écosystème pour une exploitation durable de ses ressources. De fait, le développement de nouvelles recherches ainsi que des systèmes d’intégrations et de synthèses des connaissances sur les écosystèmes et le développement de nouvelles recherches sont indispensables à travers la mise en oeuvre pour qu’d’une démarche écosystémique de la gestion des ressources marines se mettent en place dans ce secteur. Il s’agira à termepour d’améliorer les expertises de management et de planification délivrées à l'autorité publique.

Dans ce contexte, les projets Interreg IIIA CHARM 1 & 2 ont permis une première approche pluridisciplinaire dans ce secteur maritime, tout en ayant une approche ainsi que des recherches novatrices en modélisation spatiale des écosystèmes. Le projet CHARM 3 s'appuiera sur les résultats obtenus précédemment pour développer une démarche écosystémique pluridisciplinaire ambitieuse et aura pour vocation d’élargir le champ des investigations à l’échelle du bassin de la Manche.

Les objectifs du projet porteront principalement sur trois axes regroupant 17 actions. Le Pôle halieutique est impliqué dans plusieurs de ces actions.

Action 9. Contexte économique

9.2 Diversification des activités de pêche 
En ce qui concerne la production marchande des entreprises de pêche, des opérations de diversification sont envisageables. Pour les services non marchands, de nombreuses possibilités apparaissent avec l’importance des thématiques de pêche durable, de préservation de l’environnement, les liens avec les énergies marines et le développement d’activités liées à la culture maritime. Le développement de ces activités a pour conséquence d’accroître le chiffre d’affaires des entreprises de pêche et ceci peut se traduire par une modification de leur effort de pêche. Dans cette perspective, cette action aura pour but de recenser et d'analyser les pratiques de diversification existantes en Manche, d’analyser la propension des pêcheurs à s’engager dans cette voie et de déterminer les facteurs de blocage (limites sociales, économiques et juridiques) et de développement de cette stratégie. Cette action est réalisée en étroite relation avec l’action 6.2 : Pêcheries en Manche: culture, perception des lieux et marchés éthiques.

La collecte d’information sera réalisée en France et en Angleterre par le biais d’enquêtes auprès des pêcheurs mais aussi d’entretiens avec les acteurs du secteur. Les zones d’enquêtes en France se répartissent sur tout le littoral de la Manche et comprennent les quartiers maritimes de Boulogne, de Fécamp-Dieppe-Le Havre, de Cherbourg, de Paimpol-Morlaix. L’équipe française chargée de cette action est composée de Marie Lesueur, Laura-Mars Hénichart, Fabien Roussel, Thomas Sérazin et Carole Ropars.

Action 11 : Approches fonctionnelles & modèles de réseaux trophiques

11.1 Conséquences des perturbations anthropiques sur la population de la sole Solea solea
Cette approche a pour but de quantifier les conséquences des perturbations anthropiques (pertes d’habitat, contaminants organiques, activités de pêche, etc.) sur le renouvellement de la population en Manche Orientale. Des modèles établissant le lien entre les perturbations des habitats de nourriceries, les captures de pêches et le recrutement de la population seront développés. Des modèles matriciels de population,Ils permettront permettant d’analyser les conséquences de la qualité de l’habitat sur le renouvellement de la population et seront appliqués à la sole de Manche Orientale. Pour cette espèce, de nombreuses données décrivant l’abondance et les conditions environnementales associées existent et ont été accumulées lors des projets CHARM 1 & 2 et, depuis plusieurs décennies les comités d’experts du CIEM ont fournis des informations solides sur l’état des populations adultes de sole. Ce travail s’appuira sur cette base de connaissance conséquente.

11.3 Modélisation des réseaux trophiques en Manche Orientale
Cette action a pour objectif d’identifier les mécanismes généraux qui structurent les réseaux trophiques en Manche Est en utilisant deux approches : La première fait suite aux travaux de la phase 2 qui a vu le développement d’un modèle (i) déterminant les liens trophiques entre les différentes espèces des communautés végétales et animales marines, (ii) identifiant les flux d’énergie et de biomasse dans les réseaux trophiques marins et (iii) évaluant comment les activités humaines modifient le fonctionnement de ces réseaux trophiques. Le modèle spatialisé de fonctionnement de la Manche Orientale basé sur les réseaux trophiques (Ecopath avec - Ecosim) et sles modèles développement spatialisé en fonction desd’ habitats (Ecospace) seront donc réutilisés et améliorés. La seconde approche sera basée sur la géomorphométrie pour explorer les relations allométriques qui gouvernent les relations proies-prédateurs et pour prédire l’alimentation écologique des espèces de poissons à partir de considérations fonctionnelles. Elle fournira ainsi un modèle simplifié de la dynamique du réseau trophique marin structurée en fonction des facteurs morphométriques déterminants de la relation proie-prédateur. Les résultats de ce modèle simplifié seront comparés à ceux obtenus par le premier type de modèle trophique.

Action 15. Atlas Internet interactifs

15.2 Atlas Internet des pêcheries de la Manche
Au-delà de la mise à jour de "l'Atlas des pêcheries de Manche" (document publié en 2003), il s'agira de continuer le développement d’un atlas des pêcheries de Manche, pouvant être plus facilement mise à jour. Le développement de ce produit  sera découpé en un certain nombre de phases incluant la définition d'un plan, la constitution d'une liste d'indicateurs à insérer dans des fiches types, la réalisation de requêtes sur les bases de données nationales pour créer ces indicateurs et la validation des fiches indicateurs.

L’atlas permettra de visualiser en ligne des informations synthétiques sur l’activité de pêche en Manche (France et Angleterre) par le biais de différentes entrées : par quartier maritime, par espèce, par engin… Jérôme Guitton et Marie Lesueur sont en charge de cette action.

Cet atlas a été sélectionné dans le cadre du programme européen de coopération transfrontalière INTERREG IV A France (Manche) – Angleterre, cofinancé par le FEDER

Publications issues du projet :
LESUEUR, M. HENICHART, L.-M., 2013. Vente directe au consommateur. Assises des directeurs de HAM de France, 7 juin 2013, Erquy

ROCHETTE, S. RIVOT, E. LE PAPE, O., 2012. Consequences of human disturbances on sole population in the Eastern Channel. Public meeting of the Charm3 UE program Interreg, Boulogne-sur-mer, 13 juin 2012

LESUEUR, M. HENICHART, L.-M., 2011. Pêche et conchyliculture : vente directe et lien au territoire. 7èmes Rencontres halieutiques de Rennes, 13-14 octobre 2011, AGROCAMPUS OUEST

ROCHETTE, S. RIVOT, E. LE PAPE, O., 2010. Consequences of human disturbances on sole Solea solea population. Public meeting of the Charm3 UE program Interreg, Rouen, 30-31 mars 2010

MORGAN, R. LESUEUR, M. HENICHART, L.-M., 2011. Présentation de l'action 9.2 - CHARM3 "Fisheries diversification; a case-study of French and English fishers in the Channel". Conference "It is not just about the fish", Greenwich, Angleterre

HENICHART, L.-M. LESUEUR, M. MORGAN, R., 2012. Présentation action 9.2 "Diversification of fisheries activities in the Channel". Colloque final CHARM 3, le 13 juin 2012, Boulogne-sur-Mer

ROCHETTE, S. RIVOT, E. LE PAPE, O., 2011. Consequences of anthropic disturbances on population of sole in the Eastern Channel. Présentation publique des projets Interreg IVa CRESH et CHARM, 5 avril 2011

ROCHETTE, S. RIVOT, E. LE PAPE, O., 2009. Consequences of human disturbances on the common sole population. Réunion publique CHARM 3. Rouen, 30 mars 2010

BRIFFAULT, A., 2011. Evaluation de l'impact potentiel des extractions de granulats sur le fonctionnement trophique de l'écosystème de Manche Est. Mémoire DAA Sciences Halieutiques et Aquacoles, Agrocampus Ouest , 50 p.

ROCHETTE, S., 2011. Effets des perturbations anthropiques sur la survie des juvéniles de poissons marins dans les nourriceries et conséquences sur le renouvellement des populations. Application au stock de sole commune (Solea solea) en Manche Est.

HENICHART, L.-M. MORGAN, R. LESUEUR, M., 2012. Diversification des activités de pêche en Manche. Rapport d'étude. Programme Interreg Manche - CHARM 3. Les publications du Pôle halieutique AGROCAMPUS OUEST , 27 p.

HENICHART, L.-M. LESUEUR, M. MORGAN, R., 2012. Diversification des activités de pêche en Manche (France) : Etat des lieux et conditions de développement. Rapport d'étude. Programme Interreg Manche - CHARM 3. Les publications du Pôle halieutique AGROCAMPUS OUEST , 27 p.

HENICHART, L.-M. LESUEUR, M. MORGAN, R., 2012. Diversification of fisheries activities in the English Channel (France). Report. Interreg program (English Channel) CHARM 3. Les publications du Pôle halieutique AGROCAMPUS OUEST n°8 , 27 p.

HENICHART, L.-M. MORGAN, R. LESUEUR, M., 2012. Diversification of fisheries activities in the English Channel. Report. Interreg program (English Channel) CHARM 3. Les publications du Pôle halieutique AGROCAMPUS OUEST n°10 , 27 p.

ROCHETTE, S. RIVOT, E. LE PAPE, O., 2012. Consequences of human disturbances on the common sole population. Final report of EU program Interreg 4A Charm 3, Action 11.1 , 5 p.

ROCHETTE, S. RIVOT, E. LE PAPE, O., 2012. Conséquences des perturbations anthropiques sur la population de sole (Solea solea). Rapport final du proramme européen Interreg 4A Charm 3, Action 11.1 , 6 p.

ROUSSEL, F. SERAZIN, T. HENICHART, L.-M. ROPARS-COLLET, C. LESUEUR, M., 2011. Diversification des activités de pêche en Manche : Etat des lieux et conditions de développement. Rapport d'étude. Programme Interreg Manche – CHARM 3. Les publications du Pôle halieutique AGROCAMPUS OUEST n°3 , 60 p.

HENICHART, L.-M. LESUEUR, M. FRANGOUDES, K., 2012. La diversification des activités de pêche : une affaire familiale, en particulier des conjointes. Synthèse. Programme Interreg Manche - CHARM 3. Les publications du Pôle halieutique AGROCAMPUS OUEST n°4 p.

HENICHART, L.-M. LESUEUR, M., 2011. Synthèse : La vente directe au consommateur - stratégies et facteurs de développement dans le secteur de la pêche sur le littoral de la Manche. Programme Interreg Manche - CHARM 3. Cellule Études et Transfert, Pôle halieutique AGROCAMPUS OUEST , 6 p.

ROUSSEL, F. LESUEUR, M. HENICHART, L.-M. SERAZIN, T. ROPARS-COLLET, C., 2011. Synthèse : Diversification des activités de pêche en Manche. Programme Interreg Manche - CHARM 3.. Cellule Études et Transfert, Pôle halieutique AGROCAMPUS OUEST , 4 p.

Personnes du Pôle halieutique impliquées :
Partenaires :
IFREMER
  • Université des Sciences et Technologies de Lille
  • Université de Caen Basse-Normandie
  • Université de Haute Bretagne (Rennes 2)
  • SAS Alkante
  • Université de Bretagne Occidentale
  • University of Greenwich
  • University of Kent
  • CEFAS
  • Plymouth Marine Lab.
  • SAHFOS
  • Marine Biological Association
  • University of Plymouth
  • Marinelife Ltd
  • University of Exeter
  • University of Portsmouth

  • Création et mise à jour du site Catherine Le Penven et Jérôme Guitton