Études et transfert

EPOSE::Étude du POids Socio-Economique de la filière pêche dans le quartier maritime de Bayonne

Structure interne du Pôle en charge du projet : Pôle halieutique

Date de début : 2018 / Date de fin : 2020

Financements : Europe - DLAL Feamp

Responsable(s) AGROCAMPUS OUEST :

Description

En 2007, le CIDPMEM 64-40 (alors CLPMEM de Bayonne), avait porté une étude sur le poids socio-économique de la filière pêche du quartier maritime de Bayonne. Elle avait permis de décrire le système halieutique local et de quantifier l’impact économique et social de l’activité de pêche sur le territoire par la quantification des flux monétaires entre acteurs et la quantification des emplois générés par l’activité de pêche. Même si les indicateurs définis lors cette précédente étude font toujours référence, le contexte de la filière a très sensiblement évolué en 10 ans et il est apparu indispensable non seulement de mettre à jour les différents indicateurs mais aussi de s'intéresser à des focus particuliers.

Le CIDPMEM64-40 a donc à nouveau réuni un ensemble de structures partenaires pour mettre en commun et analyser différentes sources de données complémentaires. Plus précisément, le travail a porté sur :
  • l’actualisation des indicateurs du poids socio-économique de la filière pêche dans le quartier maritime de Bayonne ;
  • la réalisation de fiches socio-économiques par métier ;
  • l’amélioration des connaissances sur la caractérisation des apports commercialisés par les navires du quartier ;
  • l’amélioration de la collecte et de l’analyse des données sur les entreprises de l’aval et de l’amont de la filière sur le territoire.

Au cours de cette étude, la Pôle halieutique a participé à :
  • l’optimisation de l’étude au contexte actualisé de la filière, la mise en place et le suivi méthodologique de cette étude, ainsi que l’analyse de ses résultats et leur mise en perspective ;
  • la valorisation de la démarche, de la méthodologie mise en œuvre, des indicateurs suivis, des partenariats mis en place et de ses résultats.

Ce qu'il faut retenir

Quelques indicateurs à retenir pour l’année 2016 sur le quartier maritime de Bayonne.
  • Une flotte dynamique et polyvalente constituée de 143 navires actifs, nombre qui s’est stabilisé depuis quelques années, composée d’une majorité d’unités de moins de 12m (56%) et pour près d’un quart de navires hauturiers de 25m et plus.
  • 41000 tonnes produites, avec une forte dépendance de la flotte à un nombre restreint d’espèces que sont le merlu et les baudroies (dans une moindre mesure) qui représentent 67% des productions débarquées en poids et 71% en valeur (hors algues).
  • Des débarquements des navires immatriculés à Bayonne (BA) sur le territoire basco-landais (3 600 t) qui ne représentent que 9% de l’ensemble de leurs apports débarqués (41 000 t) y compris les débarquements hors territoire rapatriés sur le territoire depuis des bases avancées.
  • 120 millions d’euros de produits de la pêche commercialisés par les navires actifs du quartier maritime de Bayonne.
  • Seule criée sur le territoire basco-landais, la criée de Saint-Jean-de-Luz/Ciboure se classe au 5e rang en valeur et au 6e rang en poids des criées françaises. Elle se classe également au 1er rang national pour le merlu.
  • Environ 160 entreprises (amont et aval) et structures d’encadrement sur la zone d’étude ont un lien avec les activités de pêche.
  • 200 emplois ETP directs en mer estimés sur le territoire, 205 emplois ETP indirects et 125 à 155 emplois ETP indirects à terre.
  • 1 emploi en mer génèrerait entre 1,7 et 1,8 emplois à terre sur la zone d’étude.

Personnes du Pôle halieutique impliquées

Partenaires

  • CIDPMEM 64-40, porteur du projet
  • Ifremer, Littoral
  • CRPMEM Nouvelle-Aquitaine
  • Ifremer, RBE/EM, Centre Bretagne